Un autre regard sur la gestion privée

Flash info sur les Marchés Financiers – mars 2016

separator


Flash info sur les Marchés Financiers – mars 2016

/ 0 Comments /

2016 risque bien d’être une année durant laquelle les gérants devront faire preuve d’une grande patience mais aussi d’agilité, tant la volatilité, mais surtout la brutalité des mouvements et leurs amplitudes sont importants. En effet, après 6 semaines de baisse quasi ininterrompues durant lesquelles, le marché actions français a perdu plus de 18% , il vient de rebondir de 14% en deux fois moins de temps !

Il faut donc rester investi afin de ne pas manquer les hausses de marchés qui dans ces périodes de fortes volatilités, réagissent fortement.

Sommes-nous passés d’un régime dépressionnaire à un régime anticyclonique sur les marchés financiers ?

Pas vraiment, mais comme ces derniers sont devenus avides d’excès, quelques bonnes nouvelles ont notamment permis ce spectaculaire rebond : forte remontée des prix du pétrole, volonté chinoise affichée de stabiliser sa monnaie, très bonnes publications des entreprises européennes, robustesse de la croissance américaine, mais égalent, mauvais chiffres sur l’inflation européenne renforçant l’idée d’une intervention musclée de la BCE le 10 mars prochain.

Si l’on prend le temps d’analyser la situation, il apparaît que nous sommes davantage face à un accès de panique des marchés que face à une vraie dégradation des fondamentaux.

Et sur le marché obligataire? 

Sur le marché obligataire, les bannis d’hier sont les grands gagnants d’aujourd’hui. Ainsi, les obligations d’états et d’entreprises les mieux notées ont à nouveau servi de valeurs refuges dans cette période d’incertitudes ce qui explique la baisse continue de leurs rendements jusqu’à atteindre des niveaux extrêmement faible et proche de ceux du printemps dernier. Faut-il toutefois se tourner vers ce type d’obligation ? Nous ne le pensons pas, elles présentent aujourd’hui un rendement bien trop faible et le risque inhérent à une repentification de la courbe de taux provoquerait de lourdes pertes.

En revanche, dès lors qu’elles sont bien analysées en amont et choisies avec de courtes durations, nous sommes favorables à l’utilisation d’obligations européennes dites « High Yield » d’autant que ces dernières ont moins performées ces derniers mois et que leurs rendements se sont fortement appréciés.

 Quelle est notre stratégie d’investissement ? 

Nous poursuivons la réorganisation de votre allocation afin de profiter de la performance des économies développées grâce à des stratégies en valeur relative (Long/Short) et notamment au sein de la zone euro. Par ailleurs, nous poursuivons la réduction des lignes obligataires qui pourraient souffrir dans les mois à venir.

Pour toute question, appelez nous au 05 61 73 87 88.

separator