Un autre regard sur la gestion privée

Le sentiment de marché de Patrimonia Group pour 2018

separator


Le sentiment de marché de Patrimonia Group pour 2018

/ 0 Comments /

Après un millésime 2017 d’exception sur les marchés financiers, nous prévoyons en 2018 un retour accru de la volatilité et de nouveaux défis qui devraient rendre le contexte de plus en plus favorable à la gestion active basée sur nos convictions.

 

En effet, alors que l’année 2017 s’est révélée faste pour les marchés avec les hausses généralisées de nombreuses thématiques, 2018 paraît tout aussi prometteuse pour certains actifs.

La dynamique de croissance et d’augmentation des bénéfices des entreprises reste robuste, surtout du fait des baisses d’impôt aux Etats-Unis. La grande différence avec 2017 est que la volatilité va inévitablement augmenter.

En effet, les banques centrales commencent à réduire la taille de leur bilan et les investisseurs ne sont pas préparés à une remontée des taux. Cette dernière pouvant engendrer une forte volatilité sur toutes les classes d’actifs.

Il y a donc d’importants risques de dérapage.

 

Pour cela, nous préconisons les choix suivants dans le cadre de nos allocations :

 

  • Investir sur les marchés actions :

Les marchés actions développés devraient continuer de prospérer grâce à des dynamiques de créations d’emplois et d’investissements extrêmement favorables.

La sur-performance des actions sur les obligations se confirme contrairement aux habitudes prises par les investisseurs ces dernières années.

Attention, même si les données macro-économiques sont excellentes, cela ne représente que la moitié de l’équation. Il faudra également tenir compte des évolutions de l’inflation et de la politique des banques centrales pour rester vigilants et ainsi profiter des chocs de volatilité.

Nous surveillerons enfin le ralentissement de l’économie chinoise et le niveau de sa dette, ainsi que les tensions géopolitiques qui persisteront en 2018.

 

  • Limiter notre exposition aux obligations souveraines et privilégier la qualité :

En effet, alors que les taux longs continuent de remonter, le scénario d’une hausse plus rapide de l’inflation américaine que nous évoquons depuis plusieurs mois semble se matérialiser.

Les taux des obligations d’Etat devraient monter plusieurs fois aux Etats-Unis où la Fed (Banque Centrale Américaine) poursuit son cycle de resserrement. En Europe, si la croissance s’installe et se confirme durablement, la BCE durcira sa politique dans les prochains mois.

 

  • Matières premières :

Quant au prix du baril de pétrole, notre scénario central continue de tabler sur une tendance haussière pour les mois à venir.

Les risques géo-politiques, comme les décisions des banques centrales, pourraient favoriser les valeurs dites « refuges » telles que l’or.

L’importance du niveau d’endettement des États va à l’encontre d’une remontée des taux d’intérêt réels puisque cela augmenterait la charge de la dette et pourrait la rendre insoutenable. Les investisseurs et les analystes afficheraient un regain d’intérêt pour l’or dans ce contexte.

 

  • Volatilité :

La volatilité pourrait être vue comme une opportunité pour doper les rendements. La perspective de volatilité accrue justifie le recours à des positions visant à atténuer les risques de portefeuille pour les plus prudents.

Le grand risque serait une baisse généralisée des actifs, les stratégies telles que la valeur relative ou l’utilisation de produits structurés limiteraient l’exposition à ces chocs de marché.

 

CONCLUSION :

D’une manière générale, dans un contexte économique et de marché en pleine mutation, il nous appartiendra de conserver une attitude réactive vis-à-vis de notre allocation tactique, ce qui pourrait permettre d’améliorer l’équilibre entre risque et rendement.

 

Rédigé à Toulouse le 05/02/2018
separator